Que sont la sécheresse oculaire et le DGM?

Pourquoi les gouttes ne suffisent-elles pas toujours à soulager la sécheresse oculaire?

Femmes qui s’amusent et sourient

Source de la plupart des symptômes liés à la sécheresse oculaire

Glandes de Meibomius

Les glandes de Meibomius produisent le meibum, la partie huileuse du film lacrymal, nécessaire pour protéger la surface de l'œil en empêchant l'évaporation de la partie aqueuse des larmes. Lorsque ces glandes ne fonctionnent pas correctement, vos yeux peuvent être secs.

C'est ce qu'on appelle le dysfonctionnement des glandes de Meibomius, ou DGM. Le DGM est l'une des principales causes de la sécheresse oculaire et peut être à l'origine de la plupart des symptômes de la sécheresse oculaire, tels que la sensation de brûlure, les picotements et les démangeaisons.

Selon une étude, 86 % des patients souffrant de sécheresse oculaire étaient atteints de DGM1

Le DGM est une affection chronique et évolutive qui, si elle n'est pas traitée, peut s'aggraver avec le temps, entraînant l'irritation, le gonflement et la sécheresse oculaires2. En débit des apparences, la cause de la sécheresse oculaire est rarement due à un manque de la partie aqueuse des larmes, mais plutôt à une couche lipidique insuffisante qui est nécessaire pour empêcher la partie aqueuse de s'évaporer trop rapidement entre les clignements.

Qui en est concerné?

Des études ont montré que le DGM était courant chez les personnes suivantes (groupes à haut risque) :

  • 60 % des porteurs de lentilles cornéennes3
  • 57 % des personnes diabétiques5
  • 52 % des patients atteints de cataracte7
  • 86,8 % des femmes en périménopause4
  • 80 % des patients atteints de glaucome6

De plus, dans une étude distincte, 72,5 % des patients ayant fait l’objet d’une évaluation pour la chirurgie réfractive présentaient une atrophie des glandes de Meibomius (signes évocateurs du DGM)8.

Signes et symptômes

Pouvez-vous répondre par l'affirmative à ces questions sur les symptômes de la sécheresse oculaire?

Si vous avez répondu « oui », renseignez-vous auprès de votre professionnel de la vue au sujet de la sécheresse oculaire et du DGM.

Vos yeux sont-ils secs, irrités ou granuleux?

Êtes-vous aux prises avec une sensation de brûlure et un larmoiement excessif?

Utilisez-vous souvent, entre autres, des gouttes ophtalmiques pour soulager la sécheresse oculaire à court terme?

Vos symptômes de sécheresse oculaire vous gênent-ils dans vos activités quotidiennes ou professionnelles?

Vos yeux sont-ils souvent fatigués?

Portez-vous des lentilles cornéennes?

De nombreux facteurs contribuent à l’apparition du DGM

Le DGM peut être causé par des activités ou des conditions courantes de la vie quotidienne12 :

  • Allergies
  • Écrans (ordinateurs ou autres appareils)

  • Environnement

  • Chirurgie de l’œil

  • Glaucome/maladie chronique de l’œil

  • Clignements partiels

  • Climat
  • Port de lentilles cornéennes

  • Infections/orgelets9

  • Maquillage obstruant les glandes10

  • Prise de médicaments

  • Lecture/télévision

Consultation

Pourquoi le dépistage est-il important?

Médecin avec patient

Le maintien d’une fonction et d’une structure saines de vos glandes de Meibomius est crucial avant l’apparition de symptômes liés à la sécheresse oculaire, car le DGM est une affection obstructive, évolutive et chronique11-13. En fait, 20 % des patients atteints de DGM peuvent ne présenter aucun symptôme de sécheresse oculaire14. Que vous ayez ou non des symptômes, il est important que vous passiez un examen de dépistage pour la sécheresse oculaire et le DGM. Si vous avez reçu un diagnostic de DGM, vous pouvez y remédier. Un dépistage et un traitement précoces peuvent réduire au minimum l'impact négatif à long terme du DGM.

Observation de l’intensité du DGM grâce à l'imagerie des glandes de Meibomius

Si vous avez déjà fait l’objet d’une évaluation pour la sécheresse oculaire, sans qu’on ait fait le point sur l’état de vos glandes de Meibomius, il se peut que vous deviez subir un nouvel examen de dépistage. Rappel important : bien que les gouttes oculaires, tout comme les larmes artificielles, puissent soulager certains symptômes de la sécheresse oculaire, elles n’apportent qu’un soulagement passager. Elles ne traitent ni n'éliminent l'obstruction des glandes. Même les gouttes prescrites pour la sécheresse oculaire ne traitent pas le DGM.

Dans le cadre de l'évaluation de la sécheresse oculaire pour le DGM, votre professionnel de la vue prendra probablement des images de vos glandes de Meibomius. Il examinera ces images avec vous pour discuter de l’état de vos glandes visibles, le cas échéant.

Structure d’une glande normale

L’évaluation de la structure d’une glande de Meibomius va de normale à une perte glandulaire importante, en fonction de la présence ou non de la maladie et de son intensité. Votre professionnel de la vue peut procéder à des examens complémentaires, car l'imagerie seule ne permet pas de diagnostiquer le DGM.

Glandes tronquées et perte glandulaire

Les glandes de Meibomius sécrètent des lipides — la partie huileuse des larmes — qui sont une composante clé du film lacrymal qui aide à maintenir une surface oculaire saine. Lorsque les glandes de Meibomius fonctionnent correctement, ces lipides réduisent l'évaporation de l'eau à la surface de l'œil.

Perte glandulaire importante

Lorsque les glandes de Meibomius sont obstruées, les lipides ne peuvent être libérés. L'absence de sécrétions lipidiques entraîne un assèchement rapide des larmes aqueuses, ce qui se traduit par des symptômes de sécheresse oculaire pouvant provoquer une gêne, voire une vision floue.

En l'absence de traitement, le DGM progresse. Avec le temps, les glandes de Meibomius deviennent complètement obstruées, ce qui entraîne leur atrophie et des modifications permanentes au film lacrymal.

Remarque : images fournies à des fins d’illustration uniquement. Les résultats réels peuvent varier.

Couple marchant et se tenant la main

Traitement du DGM

700 000 traitements par LipiFlow de TearScience à l’échelle mondiale, et ce nombre ne cesse d’augmenter15.

Références :

1. Lemp MA, Crews LA, Bron AJ, Foulks GN, Sullivan BD. Distribution of aqueous-deficient and evaporative dry eye in a clinic-based patient cohort: a retrospective study. Cornea. Mai 2012. 31(5):472-8.

2. Nichols KK, Foulks GN, Bron AJ, et al. The international workshop on meibomian gland dysfunction: executive summary. Invest Ophthalmol Vis Sci. Mars 2011;52(4):1922‑9.

3. Machalinska A, Zakrzewska A, Adamek B, et al. Comparison of morphological and functional meibomian gland characteristics between daily contact lens wearers and nonwearers. Cornea. Sept. 2015;34(9):1098-104.

4. Jin X, Lin Z, Liu Y, Lin L, Zhu B. Hormone replacement therapy benefits meibomian gland dysfunction in perimenopausal women. Medicine (Baltimore). 2016 Aug;95(31):e4268. doi: 10.1097/MD.0000000000004268. PMID: 27495030; PMCID: PMC4979784.

5. Shamsheer RP, Arunachalam C. A Clinical Study of Meibomian Gland Dysfunction in Patients with Diabetes. Middle East Afr J Ophthalmol. 2015 Oct-Dec;22(4):462-6. doi: 10.4103/0974-9233.167827. PMID: 26692718; PMCID: PMC4660533.

6. Uzunosmanoglu E, Mocan MC, Kocabeyoglu S, Karakaya J, Irkec M. Meibomian gland dysfunction in patients receiving long-term glaucoma medications. Cornea. Août 2016;35(8):1112‑6.

7. Cochener B, Cassan A, Omiel L. Prevalence of Meibomian Gland Dysfunction at the time of cataract surgery. J Cataract Refract Surg. Févr. 2018;44(2):144‑8.

8. Brooks CC, Gupta PK. Meibomian gland morphology among patients presenting for refractive surgery evaluation. Clin Ophthalmol. 2021;15:315–21.

9. Site Web de la Duke University. Immune response likely culprit in eyelid gland condition that causes dry eye. Disponible au : https://dukeeyecenter.duke.edu/news-events/immune-response-likely-culprit-eyelid-gland-condition-causes-dry-eye, Juill. 2018. Consulté le 10 décembre 2019.

10. American Optometric Association, Paraoptometric Resource Center, CPC Submission, T Petrosyan. Cosmetics and the eye: how your beauty products could be harming your eyes. Disponible au : https://www.wpa-eyes.org/wp-content/uploads/2018/11/Cosmetics-and-the-Eye.pdf, 2018. Consulté le 10 décembre 2019.

11. Nichols KK, Hanlon SD, Nichols JJ. A murine model for characterizing glandular changes in obstructive meibomian gland dysfunction. ARVO. 2014. Résumé no13-A0002.

12. Schaumberg DA, Nichols JJ, Papas EB, Tong L, Uchino M, Nichols KK. The international workshop on meibomian gland dysfunction: report of the subcommittee on the epidemiology of, and associated risk factors for, MGD. Invest Ophthalmol Vis Sci. Mars 2011;54(4):1994‑2005.

13. Tomlinson A, et al. The International Workshop on Meibomian Gland Dysfunction: Report of the Diagnosis Subcommittee. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2011;52(4):2006-49.

14. Viso E, et al. Prevalence of asymptomatic and symptomatic Meibomian Gland Dysfunction in the general population of Spain. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2012; 53(6): 2601–2606. doi: 10.1167/ iovs.11-9228. 1992;19(12):1950-1954.

15. Données internes, 2019.

PP2023MLT6979

Pour Une Vision Claire

Logo

Les patients ou les professionnels de la santé figurant dans ce site Web sont fictifs. Images fournies à des fins d’illustration uniquement.

Sauf indication contraire, tous les noms de produits apparaissant sur ce site Internet sont des marques de commerce détenues ou utilisées sous licence par Johnson & Johnson Vision, Inc., ses filiales ou ses sociétés affiliées.

Aucun usage ne peut être fait des marques de commerce, des appellations commerciales ou de l’habillage commercial présentés sur ce site sans l’autorisation écrite préalable de Johnson & Johnson Vision, Inc., sauf pour désigner les produits ou les services de l’entreprise. Les marques de commerce de tiers sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Ce site Web et les renseignements qu’il contient sont destinés aux personnes résidant au Canada.

© Johnson & Johnson Vision Care, une division de Johnson & Johnson (Canada) Inc. 2023.